Bienvenue sur Les recettes du Trou Normand

Le trou normand

 

Est- ce le calvados qui a engendré le trou normand, est-ce le trou normand qui a créé le calvados ? Le saurons-nous jamais ? Mais le fait est là : le trou normand existe … pour la joie des gastronomes de l’univers. Vous savez qu’il consiste à absorber, au milieu du repas, un verre d’eau-de-vie de cidre. A l’ordinaire, quand le repas comporte les fameuses tripes, on n’attend pas d’être au milieu et, comme un point à la fin d’une phrase, on termine ce régal par une ration sérieuse de ce rude alcool…. Sauf les gens, bien entendu, qui ne savent pas la ponctuation. Cette coutume a les incontestables avantages de gâter la digestion de la première partie du repas et de permettre d’aborder la second dans un grand style, de contenir les gâtes regrettables, d’encourager la discussion à propos des mets qu’on vient de déguster et, somme  toute, de donner l’occasion de boire un verre supplémentaire d’une bonne eau-de-vie ; et le sage est celui qui fait naître l’occasion. Les biens du monde sont fugitifs. Hâtons-nous d’en jouir le plus possible.
(…)
Le trou normand a une raison d’être : le cidre, en grande quantité – et le boit-on autrement en Normandie ? - est froid à l’estomac et produit des aigreurs. Un bon alcool combat ces effets. Un grand repas normand est toujours ordonné ainsi : bouillon et pot-au-feu après lesquels on boit un verre de vin, tripes, gigot, puis le trou normand ; ensuite vient le rôti de veau et la volaille, les desserts, le café et le re-calvados.


Curnonsky et Rouff
« La France gastronomique – Guide des merveilles culinaires et des bonnes auberges françaises – la Normandie. »


Recettes

Fermer Recettes

Annonces
^ Haut ^